Entreprenariat : L’Adepme lance un concours de business plan

Un concours de business plan, c’est l’initiative prise par l’Agence de développement et d’encadrement des petites et moyennes entreprises (Adepme) pour stimuler l’entreprenariat des jeunes. Le directeur de l’agence M. Mabousso Thiam en a fait l’annonce hier au cours d’une cérémonie de signature de convention entre son agence et l’Agence nationale de promotion de l`emploi des jeunes (Anpej). «Le concours, c’est d`abord pour amener nos compatriotes à plus de créativité et d’innovation», indique le directeur de l’Adepme. Selon M. Thiam, l’exemple du boom des télécentres il y a quelques années, a montré que les Sénégalais ne recherchaient pas vraiment l’innovation.

«Aujourd’hui, l’idée, c’est de dire qu’en termes de ressources humaines, de matières premières ou de recherche de développement, il y a énormément d’opportunités de créer de Petites et moyennes entreprises. Et ce que l’on va faire dans le cadre de ce concours de business plan, c’est de faire en sorte que l’innovation soit stimulée», dit-il. Pour sa première année, le concours va permettre de financer 150 projets et d’offrir un coaching à 700 jeunes. «Nous avons la faiblesse de penser que le financement est un problème. Mais le gap de technologie en est un aussi», ajoute M. Thiam.
Réalisé avec le concours de la Banque mondiale qui a fourni un financement de 2,5 milliards de francs Cfa, ce concours se veut pragmatique. «On a mis en place une plateforme qui va assurer l’anonymat absolu de l’ensemble des candidatures et nous récompenserons les projets les plus innovants avec comme idée de faire en sorte qu’au terme de ce concours, les bons projets soient intégralement financés», souligne M. Thiam.
Le concours dont le lancement est prévu dans les prochaines semaines, s’appuie sur la plateforme de l’Adepme dont le centre de démonstration et de technologie propose en exposition physique une vingtaine de machines et une base de données virtuelle de 200 nouvelles technologies à introduire dans le pays.  Selon le directeur de l`Adepme, chacune des machines exposées dans ce centre constitue un choix en matière d’opportunité. «L’idée est de mettre à la disposition de nos compatriotes des technologies simples, fiables et qui permettent de valoriser nos potentiels », assure-t-il.
Les deux agences qui ont décidé de mettre leurs ressources en commun pour apporter des solutions aux problèmes d’emploi des jeunes, ont signé une convention cadre dont l’objectif principal est la promotion de l’entreprenariat et de l’innovation auprès des jeunes. Selon Mabousso Thiam, les jeunes sélectionnés par l’Anpej pourront profiter d’un package comprenant des séances de formation et des financements pour la création d’entreprise. Il s’y ajoute, d’après le directeur de l’Anpej, l’opportunité qui est offerte aux patrons de Pme de recourir a la convention Etat/ employeurs. Amadou Lamine Dieng explique que chaque année, le gouvernement s’engage à mettre 50 millions de francs pour la prise en charge à hauteur de 50% des indemnités de stage des jeunes dans des Pme.
mamewoury@lequotidien.sn

Autres actualités :

Le directeur de cabinet du ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural, Cheikh Tidiane Sidibé, a annoncé mercredi de nouveaux mécanismes de financement de la filière rizicole, indiquant que 8…

Mobiliser l’information territoriale pour permettre d’abord au conseil régional d’élaborer un budget fiable valide et pertinent ensuite à l’autorité administrative de s’informer à temps pour…